IPhO 2018: Résultats

Les 400 meilleurs jeunes talents de 90 pays ont participé aux Olympiades de physique au Portugal du 21 au 29 juillet 2018. Les jeunes physiciens ont résolu trois tâches théoriques et deux expériences lors des deux journées d'examen. Ils ont par exemple étudié l'élasticité d'un filament polymère, analysé le signal d'une onde gravitationnelle ou modélisé la croissance d'une tumeur. Lionel Philippoz, astrophysicien et accompagnant de l'équipe suisse, souligne : « Les tâches proviennent de la recherche actuelle. Les gymnasiens se sont exercés à penser comme des chercheurs. Ils en profiteront à l'avenir. »
Texte: Mirjam Sager



De gauche à droite: Arthur, Tobias, Hiro, Tim, Ciril. Image: Lionel Philippoz

La Suisse était représentée par

  • Arthur Jaques, de Massagno/TI (Liceo Lugano 2)
  • Tobias Hächler, de Binningen/BL (Gymnasium Oberwil)
  • Hiro Farré Kaga, de Rolle/VD (Institut le Rosey)
  • Tim Mosimann, de Bellmund/BE (Gymnasium Biel-Seeland)
  • Ciril Humbel, de Burg/AG (Alte Kantonsschule Aarau)

Tobias Hächler reçut une mention honorable ! Toutes nos félicitations !

résultats
communiqué de presse

EuPhO 2018: Résultats

Les Olympiades Européennes de Physique 2018 se sont déroulées du 28.5. au 01.06. à Dolgoprudny, près de Moscou en Russie. Il s'agissait de la deuxième édition de ces olympiades et la première à voir la Suisse y participer, représentée par

  • Namu Bae, de Morges/VD (Gymnase de Renens)
  • Matthias Bürgler, de Brunnen/SZ (Kantonsschule Schwyz)
  • Keanu Gleixner, de Dättwil/AG (Kantonsschule Baden)
  • Marco Rotschi, de Mönchaltorf/ZH (Kantonsschule Uster)
  • Severin Spörri, de Stein am Rhein/SH (Kantonsschule am Burggraben)




De gauche à droite : Barbara Roos (Leader), Namu, Keanu, Matthias, Severin, Marco, Alfredo Mastrocola (Observer)

La compétition se composait de deux épreuves de cinq heures chacune. La partie expérimentale s'intéressait à l'étude d'une membrane poreuse par diffusion ainsi qu'à l'aide de méthodes optiques. La partie théorique était elle divisée en trois problèmes à résoudre à l'aide de la mécanique, du magnétisme, de la thermodynamique ainsi que de concepts du calcul des variations. Ces problèmes demandaient beaucoup de créativité et de compréhension physique. La difficulté des examens se ressentit notamment dans les scores: le meilleur concurrent du concours atteignit 31.1 points sur 50 possibles. Une fois la correction officielle des épreuves effectuée, il incomba aux participants eux-mêmes de participer à la séance dite de « modération », durant laquelle ils purent s'entretenir avec les correcteurs dans le but de discuter du détail de la correction.

En dehors du temps d'examen, les candidats eurent également la possibilité de visiter Moscou et de rencontrer des jeunes venant de toute l'Europe et partageant des centres d'intérêt communs.




En promenade à Moscou

Les résultats furent annoncés lors de la cérémonie de clôture, avec à la clef une distinction pour la Suisse : Namu Bae reçut une mention honorable ! Toutes nos félicitations !
communiqué de presse



Namu Bae posant avec sa mention honorable




Tous les participants aux EuPhO 2018

© Images: Barbara Roos

Résultats Finale 2018

Aarau - La finale des Olympiades Suisses de Physique s'est tenue les 24 et 25 mars à la NKSA à Aarau. Vingt-quatre participants, qui s'étaient qualifiés lors du deuxième tour en janvier, s'y sont frottés aux 6 heures cummulées d'examen. Leur but était de décrocher une place parmi les deux équipes qui représenteront la Suisse aux Olympiades Internationales de Physique (IPhO) et aux Olympiades Européennes de Physique (EuPhO).

Les examens ont mis les concurrents face à de grands défis. Leurs connaissances de plusieurs domaines de la physique étaient requises pour venir à bout de la partie théorique traitant de dipôles magnétiques, du spectre de Saturne et de la structure du noyau atomique. La partie expérimentale mettait elle leur habileté pratique à l'épreuve. Il s'agissait dans un premier temps de déterminer l'épaisseur d'un fil de tungstène avec une précision de l'ordre du micromètre, puis de calculer la température de ce fil dans une ampoule à l'aide de mesures de courants et de tensions.

A l'issue de la compétition se dessine le classement suivant :

Rang Nom Région Points (max. 120) Distinction Equipe Prix spécial
1 Julius Vering de 60.75 Or Prix SPS 1
2 Arthur Jaques it 47.75 Or IPhO Prix SPS 2
3 Ciril Humbel de 45.75 Or IPhO
4 Tim Mosimann de 44.75 Or IPhO
5 Hiro Josep Kaga fr 44.25 Or IPhO
6 Tobias Hächler de 42.75 Argent IPhO
7 Keanu Gleixner de 40.75 Argent EuPhO
8 Namu Bae fr 38.75 Argent EuPhO
9 Severin Spörri de 38.00 Argent EuPhO
10 Bibin Muttappillil de 37.75 Argent
11 Erwan Serandour fr 37.50 Bronze
12 Marco Rotschi de 35.50 Bronze EuPhO
13 Matthias Bürgler de 34.00 Bronze EuPhO
14 Lennart Horn de 32.75 Bronze
15 Lucas Dodgson de 31.25 Bronze
16 Louis Linder de 29.75
17 Eric Ströher fr 28.25
18 Thoma Leisibach de 27.50
19 Ramon Buchenberger de 25.75
20 Jonas Raich de 24.75
21 Edouard Dufour de 24.25
22 Andreas Schneider de 21.75
23 Laura Nydegger de 21.00
Hors concurrence (Liechtenstein):
Mario Wildhaber FL 18.75

1) Meilleur(e) participant(e) suisse (prix de la Société Suisse de Physique)
2) Deuxième meilleur(e) participant(e) suisse (prix de la Société Suisse de Physique)

Nous félicitons chaleureusement tous les participants et les encourageons également à participer à nouveau l'année prochaine si possible. L'expérience acquise cette année sera sans aucun doute un avantage. Et celles et ceux qui ne pourraient plus participer l'année prochaine mais qui ont envie de "donner un coup de main" à l'organisation des Olympiades de Physique, sous quelle forme que ce soit, peuvent volontiers prendre contact avec nous.

Quelques images de la finale :

Experimantal Exam1
Theoretical Exam1
Medalists
Gold Medalists

© Images : Markus Meier

Camp d'entraînement 2018 à l'EPFL

Le camp d’entraînement expérimental des Olympiades Suisses de Physique a eu lieu du 16 au 18 février dernier sur le campus de l’EPFL. Provenant des quatre coins de la Suisse, seize participants motivés ont convergé à Lausanne pour cet événement annuel afin de se préparer à l’examen final des Olympiades Suisses de Physique. Afin de compléter le camp d’entraînement théorique ayant eu lieu en automne dernier, nous nous sommes ici concentrés sur l’autre partie importante de la physique : l’expérimentation.

Après une petite introduction aux circuits à courant alternatif, à la métrologie ainsi qu’au traitement et l’interprétation des données, les élèves ont mis leurs mains dans le cambouis durant deux longues séances. Le vendredi après-midi, au laboratoire d’électronique, ils ont construit et analysé un filtre passe-haut et identifié des composants électroniques cachés dans des « boîtes noires ». Le samedi après-midi, ils ont œuvré sur les expériences d’anciennes épreuves suisses et internationales couvrant des sujets variés tels que les courants de Foucault, la conduction thermique ou bien encore les pendules de torsion. En outre, ils ont eu l’opportunité de visiter le Centre Interdisciplinaire de Microscopie Électronique (CIME), ce qui leur a donné un aperçu de la recherche actuelle dans un institut universitaire. Finalement, les participants ont approfondi leurs bases théoriques avec un cours sur la physique moderne.

Nous espérons que les connaissances fraîchement acquises leur seront utiles dans le futur, et leur souhaitons tout de bon pour l’examen final qui aura lieu à Aarau en mars prochain.

Cet événement n’aurait pas pu avoir lieu sans l’aide de l’EPFL. Nous tenons à remercier chaleureusement la Section de Physique pour son excellent soutien, le Service de Promotion des Études pour l’envoi des informations quant à l’événement auprès des enseignants de physique dans les gymnases, ainsi que la section de Sciences et Techniques de l’Ingénieur pour l’accès au laboratoire d’électronique.







© Photos: Alexandre Pinazza, Nicolà Gantenbein und Thanh Phong Lê